Bienvenu dans votre rendez-vous « Jeu de la semaine », LE rendez-vous geek à ne pas rater ! Aujourd’hui on s’attaque à du lourd, car le jeu que je vais vous présenter est Persona 3. Vous me direz surement « Oui mais Metal, tu nous fais un jeu de la semaine sur quelque chose qui n’est pas d’actualité, tu m’arnaques, je me désabonne, OMG… ». Calme-toi Jean-Philippe ! Crois-moi, ce jeu tu n’as pas envie de le rater.
Persona est également connu sous le nom de Shin Megami Tensei, développé par Atlus et vendu à partir de 1996. « Mais Metal, arrête de nous raconter ta vie aidé de Wikipédia et viens-en au fait ! » J’avoue, ce n’est pas le sujet du jour.
Persona 3 est donc un jeu de rôle sur PS2 et PSP, s’inspirant du tarot et des Arcanes. L’histoire se déroule au Japon où vous incarnez un étudiant (ou une étudiante si vous jouez à la version PSP) qui va rejoindre un dortoir. Or, il se passe des choses étranges où la population commence petit à petit à devenir des corps ambulants sans volonté particulière. On apprend par la suite que tout ce raffut est dû par l’existence de monstres nommés « Shadows » et que vous possédez le potentiel pour les vaincre durant la « Midnight Hour ».
Le jeu apporte deux types de gameplay : une phase de combat pendant la Midnight Hour, et une phase d’exploration durant vos journées. La particularité de ce jeu réside dans son système de Social Links. Vous avez la possibilité d’améliorer vos relations avec certains PNG du jeu afin d’accéder à des pouvoirs plus grands pour vous aider dans votre quête. Les personnages sont extrêmement bien travaillés, on sent que chacun possède un background solide avec une problématique à résoudre. Sachez que développer des relations avec vos coéquipiers vous apportera des petits bonus durant la phase de combat (à vous de découvrir quoi). « Ah mais en fait il a l’air trop bien ton jeu ! Je vais le spammer comme jamais. » Et tu peux, car la durée de vie du jeu est très longue avec une histoire prenante et des personnages attachants. Il existe d’autres Persona, mais le 3 reste mon favori car il a réussi à me faire pleurer tellement la fin est belle. Un jeu qui vous permet d’en ressortir plus grand ! 😉